• Lieu des réunions

    Pôle psychiatrique centre
    La Conception
    145 boulevard Baille
    13005 Marseille

  • Adresse e-mail :

    bipolaireprovence@gmail.com

  • Pages

  • Archives

Troubles bipolaires : entre euphorie et dépression

Posté par association bipolaire provence le 9 janvier 2011

Reportage de Françoise Ducret et Sarah Perrig pour l’émission de santé 36.9° de la TSR1 diffusé le 28/09/2009      

Emission présentée par Isabelle Moncada.

Durée 47:57

Les troubles bipolaires perturbent gravement l’équilibre psychique et mettent en péril les relations avec les autres. Les causes de cette maladie sont multiples : evènement traumatique, chimie du cerveau, facteurs génétiques… Il n’est pas facile de trouver la source exacte qui affecterait environ 8% de la population mondiale. Découragement, dépression et tentative de suicide alternent coups de génie, créativité et euphorie !

tsr.jpg

 

 

 

Publié dans 09 Emissions TV, Radio & DVD | Pas de Commentaire »

Le jour où ma fille est devenue folle

Posté par association bipolaire provence le 9 janvier 2011

Le jour où ma fille est devenue folle

Michael Greenberg

 

9782081208063.jpg« Le jour où ma fille est devenue folle « ,est l’implacable chronique de l’été durant lequel Sally, la fille de l’auteur, âgée de quinze ans, a connu sa première crise maniaco-dépressive. Un événement qui a bouleversé sa vie et celle de toute sa famille.

Dans un style simple et vibrant, Michael Greenberg brosse le portrait saisissant d’un esprit et d’un corps assiégés. Il décrit son combat quotidien, peuplé de personnages inoubliables. Il dit l’espoir placé dans les psychiatres, les infirmières et les thérapeutes. Il évoque le sentiment d’impuissance, les appels à l’aide mais aussi les secousses et les révélations au sein de la famille. Il tente de comprendre la maladie qui ronge Sally, se documente sans relâche sur les troubles mentaux, allant jusqu’à prendre une pleine dose des médicaments qui lui sont prescrits.

Un récit surprenant, déchirant, tout sauf sentimental, d’un père qui tente désespérément de ramener sa fille à lui.

Première parution 01/2010

 

 

Publié dans 08 Ouvrages | Pas de Commentaire »

Vivre avec un maniaco-dépressif

Posté par association bipolaire provence le 1 janvier 2011

Vivre avec un maniaco-dépressif

Docteur Christian Gay

 

97820123584091.jpg« Aimer un bipolaire – j’en suis une – n’est pas à la portée de n’importe qui ! C’est qu’il faut apprécier les climats extrêmes, les saisons du Grand Nord, la spéléologie et le parachute ascensionnel. Bref, n’avoir peur de rien, être prêt à tout », affirme Catherine, nous laissant entrevoir la souffrance, et le bonheur aussi, qu’il peut y avoir à aimer un maniaco-dépressif.

Les fluctuations radicales de l’humeur provoquées par cette maladie font souffrir le patient mais aussi son entourage: le malade peut passer en peu de temps d’une profonde dépression à une surexcitation maniaque. Conjoints, parents, enfants, lors des phases dépressives, doivent prendre tout en main; et lors des phases maniaques, ils doivent faire preuve de tact, de diplomatie et de patience.

Entre les deux, ils vivent en état d’alerte. Ils éprouvent en outre un grand sentiment d’isolement, et leurs propres réactions à l’égard du malade, entre empathie et découragement, désir de surprotection et rejet, sont sources de culpabilité. La famille d’un maniaco-dépressif, trop souvent tenue à l’écart et peu informée sur la maladie, se retrouve pourtant en première ligne, les uns et les autres endossant un rôle d’infirmier ou de vigile pour lesquels ils ne sont pas formés, provoquant une confusion des genres qui nuit à la qualité des relations familiales.

C’est dans l’optique de pallier ce manque d’information que le Dr Christian Gay a entrepris de rédiger ce livre: « Si, à la lecture de ce texte, l’entourage et les patients se sentent davantage soutenus, compris, encouragés, cet ouvrage aura alors satisfait à sa mission première. »

Première parution 04/2008

Publié dans 08 Ouvrages | Pas de Commentaire »

Equilibriste

Posté par association bipolaire provence le 20 décembre 2010

funambule.jpgComment analyser la « rémission » d’une vingtaine d’années entre mes premières et dernières dépressions ? 

D’abord suis-je atypique car la maladie s’est déclarée  à la quarantaine alors que dans la plupart des cas elle survient beaucoup plus jeune?

Ce qui est certain c’est que dans tout les cas, ma relation à l’argent fût le déclencheur. Dans les années 80, j’avais une situation professionnelle satisfaisante, 2 enfants en bas âge. Paradoxalement, ce fût une promotion inattendue et que ne pus assumer qui provoqua ma dépression. Je voyais la faillite de mon entreprise et la mienne  comme inéluctable, me sentant dévalorisé, culpabilisé et sans issue. A cette période de type mélancolique, succéda un épisode maniaque atténué chez moi. Pas d’excentricité, mais l’impression d’être plein d’énergie, de manquer de temps pour réaliser divers projets.

J’ai eu la chance d’être toujours entouré par ma famille et surtout soutenu particulièrement par ma femme. Elle ne connaissait pas la maladie elle sût s’y adapter faisant preuve de beaucoup de patience. C’est ainsi que j’ai, peu à peu, retrouver le gout de vivre, de voir grandir mes enfants. J’aime la nature, la marche la pêche. J’ai repris une activité sociale. Je prenais mon traitement (enfin lorsque j’en avais un). Je n’ai jamais touché à la drogue mais le tabac et une bonne bouteille de temps en temps ! Je croyais un peu naïvement être guéri définitivement. 20 plus tard il me fallut déchanter…

Mais aujourd’hui nous avons eu la chance de suivre le stage de psychoéducation et surtout d’avoir créé l’association qui nous permet de nouer des liens chaleureux et de soutien mutuel.

André !

Publié dans 03 Témoignages bipolaires | Pas de Commentaire »

La protection juridique des bipolaires

Posté par association bipolaire provence le 13 décembre 2010

Chez le bipolaire, en accès maniaque, les excès sont nombreux. Les  dépenses inconsidérées (achats compulsifs, jeux, prêts…) en font souvent partie. Parfois, il est donc nécessaire de mettre en place des procédures pour protéger les ressources et les biens du bipolaire. La demande peut être faite par le patient lui-même, un membre de famille ou bien un proche. La brochure, ci-dessous, traite de des procédures liées à la protection juridique des majeurs (loi du 5 mars 2007).

 

curatelletutelles.jpg

Publié dans 05 Conseils bipolaires/aidants | Pas de Commentaire »

Bipolaires au cinéma et à la TV

Posté par association bipolaire provence le 12 décembre 2010

bipolaire et célébrité

La façon dont sont représentés les bipolaires au cinéma et à la télévision, a évolué au cours du temps. Un des premiers films à aborder le sujet est « l’Extravagant Mr Deeds ». Dans ce long métrage,  un jeune provincial, Longfellow Deeds, hérite de 20 millions de dollars. Il devient la proie d’une journaliste qui profite de sa naïveté avant d’en tomber amoureuse. Touché par les miséreux, Deeds distribue sa fortune. Avides, ses avocats le font arrêter, mais poussé par ceux qui croient en lui, Deeds confond les escrocs. Il est alors soupçonné d’être atteint de psychose maniaco-dépressive lors d’un procès. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Plus récemment, en  1993, le film « Mr Jones » traite du trouble bipolaire à travers un personnage interprété, avec beaucoup de justesse, par Richard Gere. Généreux, attachant, plein de charme, Mr. Jones est un homme exceptionnel. Cependant il souffre de bipolarité. Ce qui l’entraine parfois à des actes inconsidérés, mettant en danger sa propre sécurité et celle des autres. Après un excès d’enthousiasme pour Beethoven, il se retrouve a l’hôpital psychiatrique où le docteur Elizabeth Bowen le prend en charge. Soins et sentiments vont alors s’entremêler…

Image de prévisualisation YouTube

 

 

La série tv américaine « Urgences », crée par Michael Crichton, a été diffusée de 1994 à 2009. Sally Field  y incarnait  Maggie Wyczenski, mère d’Abby Lockhart. Son personnage apparait dans trois saisons (7, 9 et 13) à différents stades de la maladie. L’actrice incarne cette mère bipolaire, avec beaucoup de conviction. A travers, les relations mère/fille houleuses, on apprend à connaître les up et les downs ainsi que les effets concomitants sur le patient et ses proches.

Image de prévisualisation YouTube

Dans la série « Six Feet Under », diffusée de 2001 à 2005, le personnage de Billy Chenowith est bipolaire. Il est fréquemment sujet à des troubles psychiques et à un comportement excessif.  Il s’agit d’une série résolument anticonformiste qui brise plusieurs tabous dont ceux de la mort et de l’homosexualité.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans 10 Représentation bipolaires | Pas de Commentaire »

Bipolaires en chanson : « IF »

Posté par association bipolaire provence le 9 décembre 2010

IF

 

http://www.dailymotion.com/video/x1x2wg

 

If excessif, accro, compulsif
If adhésif, over réactif
If exclusif et trop émotif
If impulsif qui est le fautif ?
If intrusif, plus combatif, sous sédatif en soins intensifs, cherche le motif
If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif
If trop captif et décoratif
If défensif, à cran, offensif
If incisifs, mes coups de canifs
If agressif, qui est le fautif ?
If intrusif, plus combatif, sous sédatif en soins intensifs, cherche le motif
If négatif, maladif, inexpressif et plus vraiment vif, cherche le motif
If évasif, approximatif
If c’est plus l’kif, de jouer au calife
If trop nocif et trop addictif
If fugitif, maniaco dépressif
If trop massifs, abusifs, à ton actif, les coups successifs, trop lourd le passif
If décisif, je m’rebiffe, mon départ est impératif et définitif, définitif. 

Paroles Etienne Daho

Etienne Daho et Charlotte Gainsbourg

 

Publié dans 10 Représentation bipolaires | Pas de Commentaire »

L’espoir

Posté par association bipolaire provence le 5 décembre 2010

 

La maladie de mon enfant a débuté il y a plusieurs années. Je pensais qu’il s’agissait d’une crise d’adolescence car son comportement était incompréhensible !

Un jour « euphorique », faisant des projets, des dépenses inconsidérées qui l’on amené jusqu’au surendettement. Le lendemain « déprimée » sans aucun but, aucun intérêt pour son travail, ses loisirs…

112a.jpgJe veux attirer l’attention des bipolaires et des aidants, sur le danger que représentent ces organismes de crédits qui prêtent sans s’inquiéter de leur solvabilité. Cela peut amener à de graves conséquences.

Aucun diagnostic n’a été posé. Devant ces symptômes qui s’amplifiaient et détruisaient sa vie et la nôtre, j’ai fait part de son problème à mon médecin, qui a de suite pensé au désordre bipolaire. J’adressais donc mon enfant à un psychiatre. La mise en route du traitement a été longue et difficile avant de trouver un traitement adapté.

L’espoir. On dit que « l’Espoir fait vivre » cette maxime doit toujours être présente dans l’esprit des patients et des aidants.

34.jpg

 

 L’Association m’a permis de rencontrer d’autres parents avec lesquels nous  partageons la même souffrance et le même espoir.

 L’Association Bipolaire Provence nous permet d’aider les patients. Nous formons une même famille unie.

 

   Une Maman

 

Publié dans 04 Témoignages aidants | Pas de Commentaire »

Argent et bipolarité

Posté par association bipolaire provence le 21 novembre 2010

Psychologie de l’argent 

Thierry Gallois

 

L’ouvrage « Psychologie de l’argent : l’argent rend-il fou ? » illustre le thème du mois de novembre.

« Quelle fut la place de l’argent dans votre éducation ? Comment le dépensez-vous ? Êtes-vous dépendant ? L’argent est-il pour vous une source de plaisir ou de stress ? Thierry Gallois transgresse les tabous pour nous offrir un livre très complet sur l’influence de l’argent dans nos vies et les comportements qui y sont liés. II analyse de nombreuses situations : le rapport des enfants à l’argent, le couple et l’argent, etc., mais aussi l’attitude des différents caractères face à l’argent : les radins, les généreux, les flambeurs… Le tout illustré par des exemples qui font de cet ouvrage un outil d’auto-observation très parlant.  » (quatrième de couverture)

412447330ljpg.gif

Publié dans 08 Ouvrages | Pas de Commentaire »

Théâtre : « Permission de jardin »

Posté par association bipolaire provence le 10 novembre 2010

 

« Permission de jardin »est une  pièce de théâtre contemporaine, écrite et jouée en solo par Isabelle Ganz. Elle  aborde avec sensibilité et justesse du thème de la bipolarité. Les représentations se sont déroulées, à Manufacture des Abbesses à Paris, de juin à septembre 2010. Aucune autre date n’est programmée à ce jour. 

La pièce débute par l’arrivée sur scène d’une comédienne, venue pour jouer la pièce qu’elle a répétée. Cependant rien ne se passe comme elle l’avait prévu. La voilà embarquée à lire un texte au public sur l’hécatombe des lapins et des hérissons sur les routes. Lapin ! C’est celui qu’on lui a fait miroiter sans le lui donner quand elle avait cinq ans. Hérisson ! C’est celui qui l’a réveillée d’un cauchemar suicidaire quand elle était en clinique psychiatrique.

Elle est emportée par les animaux de sa mémoire sur les bancs de l’école, à l’hôpital, la voilà dans le doute et la souffrance, la voilà dans sa folie. Au terme de ce voyage, quelle pièce jouera-t-elle?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BANDE ANNONCE

http://www.dailymotion.com/video/xjbftm

 
 

                                         

INTERVIEW ISABELLE GANZ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Publié dans 07 Art et Bipolarité | Pas de Commentaire »

1...4142434445
 

Copropriété Pascal - Doyen ... |
TEAM REMY JULIETTE |
Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU...
| Mission Tanzanie
| Boyardville , La Perrotine ...