• Lieu des réunions

    Pôle psychiatrique centre
    La Conception
    145 boulevard Baille
    13005 Marseille

  • Adresse e-mail :

    bipolaireprovence@gmail.com

  • Pages

  • Archives

Bipolarité et hérédité

Posté par association bipolaire provence le 7 mai 2011

Avoir un enfant est une lourde responsabilité qui prend une dimension encore plus grande lorsque l’on est atteint de troubles bipolaires.

L’enfant a-t-il des risques d’être lui aussi malade ?  La bipolarité est-elle réellement héréditaire ? Cet article paru dans Psychomédia (avec source Science Daily) nous éclaire sur ce sujet :

Bipolarité et hérédité dans 11 News image3737

« Les enfants et les adolescents dont un parent est atteint du trouble bipolaire (maniaco-dépression ou psychose maniaco-dépressive) semblent avoir un risque plus élevé de développer le trouble avec un début précoce ainsi que des troubles de l’humeur et des troubles anxieux, selon une étude parue dans les Archives of General Psychiatry. Boris Birmaher de l’Université de Pittsburgh et ses collègues ont comparé 388 enfants (âgés de 6 à 18 ans) de 233 parents atteints du trouble à 251 enfants de 143 parents sans le trouble (choisis selon des caractéristiques sociodémographiques correspondantes).

10.6% des enfants de parents bipolaires présentaient les symptômes d’un trouble du spectre bipolaire comparativement à 0.8% des enfants du groupe de comparaison.

28.6% des enfants dont les deux parents étaient atteints du trouble avaient développé le trouble. Le risque de développer un trouble de l’humeur ou anxieux était le même pour les enfants avec un ou deux parents ayant le trouble.

La plupart des parents ayant le trouble rapportaient que leur maladie avait débuté avant l’âge de 20 ans et environ 20% rapportaient qu’elle avait débuté avant l’âge de 13 ans.

Cependant, chez la plupart de leurs enfants ayant développé le trouble, le premier épisode était survenu avant l’âge de 12 ans, ce qui suggère, commentent les chercheurs, soit que les parents ont une meilleure perception des symptômes de leurs enfants tôt dans la vie, soit que le trouble se manifeste plus précocement chez les nouvelles générations. »

Le risque d’avoir un enfant atteint de troubles bipolaires avec un des parents malade, est certes plus élevé qu’avec deux parents non bipolaires. Mais il est important de relativiser cette information. Car selon des statistiques canadiennes sur le cancer, les risques de développer un cancer  dans sa vie sont bien plus importants : environ 40 % des hommes et 35 % des femmes en  seront un jour atteints.

Sources : Psychomédia

 

Publié dans 11 News | Pas de Commentaire »

Vote des « soins psychiatriques sans consentement » à l’Assemblée Nationale 15/03/2011

Posté par association bipolaire provence le 19 mars 2011

Aujourd’hui environ 70 000 personnes sont hospitalisées sans leur consentement : 85 % en HDT (hospitalisation à la demande d’un tiers) et 15 % en HO (hospitalisation d’office).

stethoscope1.jpgLa loi des « soins psychiatriques sans consentement«  va remplacer l’hospitalisation sous contrainte existante (loi de 1990) : HDT et  HO. En outre, une période d’observation préalable de 72 heures est aussi prévue.

Le projet prévoit l’intervention d’un juge des libertés et de la détention (JLD) après 15 jours d’hospitalisation sans consentement  ainsi que de nouveaux aménagements:

- suppression des sorties d’essais

- mise en place d’un jury d’experts pour les cas  les plus graves. En cas de désaccord, le juge des libertés trancherait

- nouvelle possibilité d’hospitalisation sans consentement  « en cas de péril imminent » sans qu’il y ait trouble à l’ordre public

- mise en place d’une obligation de soins ambulatoires (ou à domicile) sans consentement 

- allongement de la période d’observation pour hospitalisation sans consentement à 72 heures contre 48 h actuellement

- dispositif de suivi renforcé pour les cas les plus sensibles (personnes déclarées irresponsables pénalement ou ayant séjournées dans une unité pour malades difficiles).

Ce projet de loi est dénoncé par la plupart des soignants.  Ils le considèrent  « rétrograde, injuste et inadaptée ».  Les députés ont voté quasiment en l’état l’ensemble des dispositions du projet. Cependant le  gouvernement peut faire évoluer ses positions d’ici la discussion au Sénat.

En savoir plus : ici


Publié dans 11 News | Pas de Commentaire »

Bipolarité et justice

Posté par association bipolaire provence le 15 mars 2011

 

Le 15 mars 2011 le journal « L’indépendant «  publiait un article qui illustre, bien malgré lui, la Semaine d’Information sur la Santé Mentale 2011.

Il s’intitulait :  « Narbonne. Le voleur farfelu en prison pour 26 mois ».

Cet article relatait l’histoire d’un jeune homme de 24 ans, souffrant de troubles psychiatriques évidents, traduit devant la justice pour vols et récidives.  Il s’exprimait de façon désordonnée et éprouvait les pires difficultés à se concentrer. Il ne cessait de bouger les bras et la tête. L’expert psychiatrique en avait conclu qu’il souffrait d’un trouble bipolaire. Il avait, a priori, commis des délits lors de phases thymiques. Et pourtant ce jeune homme a été condamné à 26 mois de prison ferme sans lui prescrire aucun soin.

Ce fait divers nous amène à réfléchir sur le chemin à parcourir pour faire (re) connaître et accepter la bipolarité. Il réouvre aussi le débat sur la responsabilité du patient lors des accès maniaques ou dépressifs. Prison ou hôpital ?

Qu’en pensez-vous ?

 

Lors d'un accès le bipolaire est-il responsable de ses actes ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...


 

Lire la suite… »

Publié dans 11 News | Pas de Commentaire »

1...2122232425
 

Copropriété Pascal - Doyen ... |
TEAM REMY JULIETTE |
Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU...
| Mission Tanzanie
| Boyardville , La Perrotine ...