• Lieu des réunions

    Pôle psychiatrique centre
    La Conception
    145 boulevard Baille
    13005 Marseille

  • Adresse e-mail :

    bipolaireprovence@gmail.com

  • Pages

  • Archives

Maman est bipolaire : comment l’expliquer aux enfants ?

Posté par association bipolaire provence le 1 juillet 2016

« « Il m’arrivait de penser que c’était à cause de moi que mon beau soleil s’était éteint ». D’un soleil à l’autre, récit autobiographique et premier livre d’Aurélie Marchal raconte l’histoire d’une petite fille qui souffre terriblement de la maladie de sa mère. Celle-ci, en proie à la dépression chronique et à des troubles bipolaires, n’est pas… » Lire la suite

Image de prévisualisation YouTube

 
D’un soleil à l’autre est disponible en fichier PDF au prix de 8 euros. Adresser votre demande à aureliemarchal.paris@gmail.com

Sources : Handicap.fr

Publié dans 04 Témoignages aidants | Pas de Commentaire »

Soyons là…

Posté par association bipolaire provence le 15 janvier 2011

Je suis la maman d’un fils bipolaire. Quand on n’est pas directement confronté à une maladie on en ignore tout bien sûr ! Est-ce que certains signes précurseurs auraient pu m’alerter dans son enfance ? Je ne le crois pas, maintenant bien sûr c’est différent je sais… Mon regard aujourd’hui ne serait pas le même. Il est vrai que mon fils ne montrait pas de passion particulière.  « Pourquoi m’avoir fait naître ? » disait –il. Il est certain que cette question me taraudait mais… Le rôle du pédiatre à l’époque était de s’occuper du corps et non de l’esprit. Il n’y a pas eu de crise d’adolescence à proprement parler. Le diagnostic de bipolarité fut posé six ans après la déclaration de la maladie (31 ans). Il fut pendant ces années là,  soigné pour une dépression mais sans résultat.

90b.jpgQuand il fut déclaré bipolaire on apprit enfin contre quoi on pouvait se battre. La bipolarité une fois cernée, il faut je crois l’apprivoiser sans en avoir peur pour pouvoir la gérer au mieux !  Il faut être vigilent et surtout attentif, à l’écoute toujours à l’écoute. Il faut savoir interpréter  un regard, un geste, une attitude. Je sais tout ça maintenant et  j’ai parfois le sentiment que sa maladie fait partie de moi. Je crois savoir quand il le faut être vigilante et attentive, sans  empiéter sur sa vie. Il sait que je suis là à tout moment quand il le souhaite.

J’ai souvent comparé la maladie de mon fils à un diabète  instable avec des fluctuations permanentes, savoir gérer l’hyper et l’hypo.

La bipolarité n’est pas la maladie de tout le monde ! C’est  une maladie à part. Les bipolaires sont des êtres particuliers, avec un sens créatif très développé, dotés d’une sensibilité extrême et d’une intense émotion. On ne peut rien leur cacher, ils devinent….

6.jpg

Mon fils à énormément progressé depuis son adhésion à l’association. Enfin,  il n’en fait plus une maladie que l’on cache mais au contraire une maladie dont on parle il n’est plus le seul ! J’ai pu constater également que ces échanges l’ont fait considérablement  avancer, j’en suis heureuse ! 

Soyons là toujours à l’écoute.  J’ai appris depuis à interpréter des paroles si anodines soient-elles !

Soyons là avec tout notre amour pour les aider à avancer et à accepter de vivre avec la bipolarité comme avec tout autre maladie.

Publié dans 04 Témoignages aidants | Pas de Commentaire »

L’espoir

Posté par association bipolaire provence le 5 décembre 2010

 

La maladie de mon enfant a débuté il y a plusieurs années. Je pensais qu’il s’agissait d’une crise d’adolescence car son comportement était incompréhensible !

Un jour « euphorique », faisant des projets, des dépenses inconsidérées qui l’on amené jusqu’au surendettement. Le lendemain « déprimée » sans aucun but, aucun intérêt pour son travail, ses loisirs…

112a.jpgJe veux attirer l’attention des bipolaires et des aidants, sur le danger que représentent ces organismes de crédits qui prêtent sans s’inquiéter de leur solvabilité. Cela peut amener à de graves conséquences.

Aucun diagnostic n’a été posé. Devant ces symptômes qui s’amplifiaient et détruisaient sa vie et la nôtre, j’ai fait part de son problème à mon médecin, qui a de suite pensé au désordre bipolaire. J’adressais donc mon enfant à un psychiatre. La mise en route du traitement a été longue et difficile avant de trouver un traitement adapté.

L’espoir. On dit que « l’Espoir fait vivre » cette maxime doit toujours être présente dans l’esprit des patients et des aidants.

34.jpg

 

 L’Association m’a permis de rencontrer d’autres parents avec lesquels nous  partageons la même souffrance et le même espoir.

 L’Association Bipolaire Provence nous permet d’aider les patients. Nous formons une même famille unie.

 

   Une Maman

 

Publié dans 04 Témoignages aidants | Pas de Commentaire »

Il faut beaucoup d’Amour

Posté par association bipolaire provence le 26 octobre 2010

 

Après une expérience d’accompagnement de près de vingt ans auprès de mon fils, le diagnostic « bipolaire » a été posé il y a deux ans à peine.  Un traitement a été adapté avec succès après plusieurs essais !!! Que de temps perdu…

Mais il faut savoir que tout peut changer. En effet, patient et aidant  peuvent retrouver un quotidien vivable avec un diagnostic plus précoce. Actuellement les chercheurs travaillent sur la mise au point d’une I.R.M. qui permettra de déceler plus tôt la maladie. Un traitement adapté pris régulièrement, une hygiène de vie et  un bon  thérapeute à l’écoute sont les éléments essentiels de la stabilisation.

La famille et l’entourage proche sont une aide précieuse. Le patient bipolaire doit être en absolue confiance avec les siens. Nous, aidants, devons savoir écouter en silence. Notre présence seule peut suffire à aider. Il faut beaucoup d’Amour, de compréhension et de diplomatie. L’amitié aussi a un rôle très important pour que le bipolaire ne soit  pas coupé du monde.

Il y a quelques années, je n’avais pas connaissance de  structure d’aide aux patients et leurs proches. Il fallait lutter seul.  Je me suis donc tournée vers des livres pour mieux comprendre.

Aujourd’hui nous avons beaucoup de chance d’avoir l’Association Bipolaire Provence.

Un grand Merci à notre Présidente, à tous les membres et à l’hôpital qui nous prête gracieusement la salle de réunion.

Si je peux vous aider, c’est avec plaisir !

 rz101b.jpg

Annie      

Aidant – membre de l’Association

Publié dans 04 Témoignages aidants | 1 Commentaire »

 

Copropriété Pascal - Doyen ... |
TEAM REMY JULIETTE |
Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIONS CLUB EMBRUN VAL DE DU...
| Mission Tanzanie
| Boyardville , La Perrotine ...